L'étude a pour objectif la mise en évidence, (à partir d'études de cas, d'entretiens et de questionnaires), des processus d'implication des usagers dans la gestion de l'eau. Deux objectifs apparaissent comme des préalables essentiels, ce sont la rupture dans les modes de pensées habituels, et la restauration de la confiance sociale (confidence and trust). La démarche utilise, consciemment ou non, le modèle de la réponse sociale au dilemme des biens communs. Elle se construit à partir de la mise en visibilité d'un objet commun à partir de repères concrets chargés de sens pour chacun. Elle se traduit par la modification des structures qui permet de repenser la démarche toute entière. Les interactions entre les différents éléments du système sont résumées et présentées dans une matrice d'analyse structurelle.